Gc2019

Gamescom 2019 Par Nico Le Ch'ti

Cette année encore, j’ai eu l’opportunité de pouvoir assister au plus grand salon du jeu vidéo en Europe, la bien nommée GamesCom. Avec des membres du LBM et Ayana de GW2.FR, durant 4 jours, j’ai pu mettre la main sur des jeux pas encore sortis mais aussi assister à quelques événements.

Jour 1 – 20/08/2019

Cette première journée au Koelnmesse était réservée aux détenteurs du fameux sésame qu’est le pass-presse. Peu de monde et donc la journée la plus chargée pour nous.

Tradition oblige (bah oui, on ne change pas une habitude qui gagne), nous commençons avec le stand Wargaming.net (World of Tank, Airship, …). Certes, cette année, il y avait World of Tank, mais sur PS4. Donc pas de session de jeu sur PC mais, à la place, il y avait une série de mini-jeux où nous étions impliqués physiquement. Toujours sur leur stand, on a pu tester un hack‘n’slash au nom de Pagan Online. Je ne suis pas trop fan de ce genre de gameplay mais je dois avouer que j’ai pris du plaisir lors de ma session de jeu. De bons graphismes, une bonne jouabilité et un univers que je qualifierai de dark fantasy.

Pour la suite de ce premier jour, un coup de froid s’est abattu sur le salon, surtout du côté de Capcom qui est venu présenter l’extension de Monster Hunter World intitulé Iceborne. En coopération avec 3 comparses, on partit chasser un Grand Jagras. Oui, bon, je sais, nous n’avons pas pris le plus difficile, mais c’était la première fois (en tout cas, pour moi) que je mettais la main sur un MH. Avec un bon lead et de bonnes instructions, notre proie fut vaincue. Pour ce qui est du jeu, ça me rappelle Phantasy Star Online (versions Dreamcast et GameCube). Les plus anciens d’entre vous doivent connaître. C’est un jeu où le farm y est très présent et où tu dois répéter les mêmes monstres pour pouvoir augmenter ton équipement pour pouvoir taper des monstres plus forts, etc, etc, … A une époque, ce jeu m’aurait intéressé mais j’ai tellement donné des heures de ma (lointaine ?) jeunesse que je suis presque dégoûté de ce type de jeu. Pour vous faire une idée, Baderas, une des 3 têtes de la #TeamHydre en a fait un let’s play intéressant par ici.

Gc2019j1 1

Direction ensuite le stand Bandai Namco où j’ai pu jouer à One Piece Pirate Warriors 4. Etant un très grand fan de One Piece et de musō (j’avoue, j’ai les 3 autres OPPW), j’ai totalement kiffé. Du gameplay rapide et plus nerveux que les 3 précédents, un graphisme qui est ce qu’on demande pour ce type de jeu mais quand même un peu plus beau que la monture précédente. Bref, ce jeu sera mien.

Toujours sur ce stand, avec Myalesca et Ayana, nous nous sommes mis en quête des 7 boules de cristal. La série Dragon Ball était présente notamment pour son nouveau jeu de cartes (Dragon Ball Super Card Game) et le jeu Dragon Ball Z Kakarot. Après plusieurs épreuves et la réunification des boules, nous avons pu invoquer Shenron et faire notre vœu. Enfin… Aller voir l’hôtesse et réclamer nos lots.

Gc2019j1

Après une pause-déjeuner bien méritée, on se remet en route pour arriver au stand Electronic Arts où nous voulions tester le prochain Need for Speed intitulé Heat. Durant cette session, 2 phases de jeu nous étaient proposées. Une première phase de jour sur un circuit fermé avec une course légale et une deuxième se déroulant la nuit avec une course de rue où nous étions plus libres mais poursuivis vers la fin par la police. L’action se déroule dans une ville inspirée de Miami, en Floride. Le jeu reste beau, le style arcade m’a bien plu. Pour le « noter », je le mettrai au-dessus de NfS Payback mais en-dessous de NfS: Hot Pursuit qui reste mon coup de cœur.

Le stand THQ Nordic proposait plusieurs jeux dont Darksiders Genesis, un autre hack‘n’slash. Jouable en coopération, ce jeu reste un classique du genre avec du loot et des ennemis en masse. Malgré une difficulté plus élevée que Pagan Online, Darksiders Genesis reste très sympathique, a de jolis graphismes, est facile à prendre en main et le boss du niveau testé nous en a fait voir de toutes les couleurs.

Pour finir cette première journée, nous décidâmes de squatter le grand stand Xbox où j’ai pu tester notamment Grid. Si vous aimez les simulations de courses, ce jeu est fait pour vous. Totalement. Et enfin, une version jouable de Minecraft: Dungeons y était présentée. Même si je ne joue pas au Minecraft classique, le principe des donjons aléatoires m’attire beaucoup. On sait où on va mais on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Malgré une première prise en main complexe, le temps de s’habituer aux touches de la manette, le jeu est très fun à jouer en coopération mais j’ai hâte de voir le côté solo.

Jour 2 – 21/08/2019

A partir de ce deuxième jour, la GamesCom était accessible aux visiteurs « standards ». Les détenteurs du pass-presse n’avaient maintenant plus qu’une seule heure pour profiter avant la cohue générale. Ce qui se traduit par le fait que nous avons testé moins de jeux que la veille.

Pas le temps de niaiser, direction à pas rapides, le stand CD Projekt et Cyberpunk 2077. Malgré l’ouverture anticipée, nous avons quand même dû attendre la deuxième session pour pouvoir profiter de ce jeu. Lorsque vint notre tour, je me suis dit que, enfin, j’allais pouvoir mettre la main sur le jeu. Et là, petite déception, il s’agissait d’une présentation d’un niveau encore jamais vu et qui a bien duré 20-25 minutes. La déception fut vite digérée car les développeurs, eux-mêmes, ont fait la présentation et le jeu reste dans la lignée de ce que j’avais vu lors de l’E3, quelques bugs en moins. Malgré cela, il faut se dire que le jeu est encore en alpha (au moment où j’écris ces lignes) et qu’il ne sort pas avant Avril 2020 (s’il n’est pas repoussé d’ici-là). You are breathtaking !

Gc2019j2

Après cette session, énormément de monde s’était afflué sur ce stand. Il était à peine 10h30 qu’il y avait déjà 4-5h d’attente pour les derniers de file. Le reste de la journée peut se résumer à une ballade dans le hall réservé aux jeux indépendants, où il n’y avait rien qui m’ait vraiment attiré, et du repérage dans le hall dédié aux boutiques (officielles ou non).

Jour 3 – 22/08/2019

Plus motivés que jamais, on attaqua cette troisième journée. Tandis que Reegar et AzuuRa_Mi_R partirent sur d’autres jeux, Myalesca et moi-même avions prévu d’aller voir Borderlands 3. Contrairement à Cyberpunk 2077, je pensais que nous aurions le droit à une présentation du jeu comme il avait été fait lors de l’E3. Et, ô joie, une session de jeu d’environ 30 minutes pour satisfaire ma curiosité ! Malgré l’absence de clavier-souris, j’ai réussi à plus ou moins apprivoiser la manette. Borderlands 3 est totalement barré, bien plus que les précédentes éditions. On en prend plein les yeux, avec ce graphisme cel-shading qui est propre à cet univers, et plein les oreilles avec la musique qui est totalement entraînante surtout, au boss du niveau qui nous été proposé. Vous avez aimer les précédents Borderlands, vous allez adorer celui-là !

Gc2019j3 1

Pour me remettre de mes émotions, une petite pause bien méritée au stand Netflix. Certes, il n’y a pas de jeu, mais juste 4 petites pièces où était présentées 4 séries dont Strangers Things et Love, Death + Robots avec en bonus une petite glace à l’italienne.

Gc2019j3 2

Avec le monde qui s’accumulait partout dans la convention, difficile de se motiver à attendre 3-4h pour un jeu (oui, les pass-presse n’ont pas de coupe-file). Du coup, je décidai d’accompagner Azu au lounge d’Ubisoft pour participer à un trivia sur Assassin’s Creed dont le thème était le lore du jeu. Même si je ne connais pas grand’chose au lore (j’ai commencé AC que récemment avec Origins), j’ai pu me reposer une bonne heure tout en soutenant moralement Azu qui a fini, malheureusement, quatrième. Seuls les 3 premiers gagnaient une récompense même si toute l’assemblée est repartie avec une jolie lithographie.

Jour 4 – 23/08/2019

Dernier jour pour nous, même si le salon ouvre le samedi. Mais il y a TELLEMENT de monde le samedi que cela ne vaut pas la peine d’y aller. Petite nouveauté mais pas une bonne pour les pass-presses, le salon ouvre pour tout le monde à 9h (contrairement aux jours précédents où le salon n’ouvrait qu’à 10h aux visiteurs). Mais on avait encore l’avantage sur les visiteurs, nous n’avions pas à faire la queue pour rentrer, il y avait un passage spécial pour nous. Je profite que le public ne soit pas encore rentré pour me précipiter du côté de Square et aller voir la présentation du jeu Marvel's Avengers développé par Crystal Dynamics (studio derrière le nouvelle trilogie Tomb Raider), Nixxes Software et Eidos Montréal. Tout comme Borderlands 3, je m’attendais à une simple présentation. Ah bah non. Une petite session du jeu d’une demi-heure environ où on affronterait des vilains sur le Golden Gate Bridge de San Fransisco. Le niveau présenté était celui qui correspondait au tutoriel du jeu. Au moins, cela m’a évité du spoil (même si je connais le synopsis) car, malgré une certaine réticence lors de la présentation de l’E3, je trouve que le jeu s’est bien amélioré graphiquement (même si, rarement, la PS4 Pro souffrait un peu niveau FPS). La jouabilité est calquée sur celle d’un Batman Arkham ou du Spider-Man PS4.

Gc2019j4

Pour finir la matinée, il y en avait un qui voulait prendre une petite revanche au lounge d’Ubisoft. Donc, je retourne là-bas avec Azu, toujours pour le soutenir moralement et, ce coup-ci, le trivia portait sur la musique des jeux Assassin’s Creed. Et, notre ami Azu a remporté la troisième place ! GG à lui ! Et moi, je suis reparti avec une autre jolie petite lithographie.

Après la pause-déjeuner et toujours avec Azu, on se lança dans une longue file d’attente qui a duré 3 heures pour aller affronter un boss de raid de Final Fantasy XIV nommé Innocence. Par chance, nous sommes tombés avec un groupe francophone adepte du jeu qui nous a bien coaché. Et, après les échecs des années précédentes, notre groupe a tombé le boss. Malgré que le jeu reste fondamentalement le même, je dois quand même dire que j’ai préféré le guerrier CàC DPS de cette année au mage noir des précédentes éditions. Mais je resterai fidèle à Guild Wars 2 !

Pour conclure

Cette édition 2019 restait très intéressante malgré l’absence notable de Blizzard, ce salon s’est calqué sur l’E3 de cette même année. Peu de gros jeux, pas de grosses présentations. Cette édition était, pour moi, la moins intéressante des 3 que j’ai pu faire. Mais, j’y ai pris quand même grand plaisir et j’y retournerai volontiers l’année prochaine.

Pour finir ce billet, je veux remercier Azu pour avoir été un bon co-pilote, Reegar pour la bonne bouteille de whisky, Myalesca pour l’hébergement et Ayana pour le BBQ !

A l’année prochaine, Cologne ! (Avec ArenaNet, ce coup-ci ! ><)

Rédaction et crédit photos : Nico Le Ch'ti
Correction : Deathmortus, Caly

LBM news fansite GW2 Le Bus Magique Guildwars 2 Gamescom Cologne convention 2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !