Lbm gamescompsd2 870x200

La Gamescom 2019 vue par Reegar

  • Par
  • Le 25/08/2019 à 12:11
  • Dans Gamescom
  • 0 commentaire

Comme tous les ans, le LBM a envoyé une équipe de choc à l'édition 2019 de la Gamescom. Nous avons expérimenté ensemble de nombreux jeux et nous nous sommes séparés pour couvrir davantage de nouveautés. Fans de RPG et de jeux de stratégie, Reegar vous livre son point de vue sur les nouveautés qu'il a pu essayer. Au menu : Cyberpunk, deux Final Fantasy, Age of Empires 2:DE et plein d'autres. Bonne lecture !

Voilà plusieurs années que j'écume la Gamescom, le plus grand salon européen du jeu vidéo. Tellement grand qu'il apparaît au journal d'Arte et Sat1. Bien qu'Arenanet a choisi cette année de bouder l'évènement au profit de la PAX, cette convention reste importante pour nous. Elle nous permet de prendre le poul de l'industrie du jeu vidéo chaque année et de découvrir des titres très intéressants.

Cette année n'a pas été une exception. J'ai essayé un nombre important de jeux et je me propose de partager mes découvertes et impressions avec vous dans ce billet. Tout ce que vous lirez est très subjectif mais représente fidèlement mon opinion sur ce que j'ai vu. ~Reegar

Jeux de rôles (MMO ou solo)

Cyberpunk 2077

À tout seigneur, tous les honneurs. Cyberpunk 2077 est un jeu en développement par CDprojekt Red, le studio derrière la série the Witcher (sorceleur en français). Victime de son succès massif, il y avait déjà 4 heures de queue seulement un quart d'heure après l'ouverture des portes de la Gamescom au public. La date de sortie étant encore loin, nous n'avons eu qu'une présentation de 20min à nous mettre sous la dent. Les développeurs ont présenté un niveau au milieu de l'intrigue principale (sans spoil) et fait étalage des diverses possibilités tactiques que le jeu a à offrir.

Ce que j'ai retenu de la présentation est que Cyberpunk 2077 ressemble fortement aux jeux Deus Ex. Le développeur qui assurait la présentation a d'ailleur assuré qu'il était possible de finir l'intrigue principale en mode "pacifiste" (c.à.d aucun PNJ tué) ce qui constitue clairement un clin d'oeil à la série. Les différences majeures entre Cyberpunk et Deus Ex se résument principalement à la caméra (Cyberpunk se joue en première personne tandis que Deus Ex se joue à la troisième) et au monde ouvert bien plus recherché sur Cyberpunk, dans la droite ligne de The Witcher 3.

Mes impressions quant à ce jeu sont bonnes. Cependant la "hype" qui entoure ce jeu est exagérée. Cyberpunk 2077 est un bon produit, mais pas une révolution du genre.

Final Fantasy XIV

Square Enix était présent en force cette année avec la moitié d'un hall réservé pour l'éditeur. Comme à chaque Gamescom Square Enix a mis en avant sa machine à cash : Le MMORPG Final Fantasy XIV qui célèbre cet été la sortie de sa troisième extension, Shadowbringers. Les lecteurs qui nous suivent depuis un moment connaissent mon avis sur le gameplay du jeu de manière générale : c'est beaucoup trop lent et pas assez dynamique.

Le mercredi à 11h Square Enix a organisé un show à l'aide d'une équipe de joueurs vétérans pour présenter un raid en mode extrême (le boss innocence pour être précis) au grand public. Malgré une fin de combat un peu chaotique, l'équipe est parvenue à surmonter sans trop de problème ce boss considéré comme difficile. Mais en regardant en détail les écrans des joueurs nous avons constaté que l'un d'entre-eux n'utilisait pas de raccourcis clavier pour activer ses compétences, tandis qu'un autre jouait avec une manette dual-shock. De telles choses ne peuvent se concevoir à haut niveau dans Guild Wars 2.

Quand j'entends qu'une partie de la communauté a choisie de "déserter" GW2 en raison d'un manque de contenu difficile je ricane doucement : ces personnes risquent d'être déçues.

Final Fantasy VII remake

Les choses sérieuses commencent. L'année dernière, Sony et Quare Enix avaient créé la surprise en annonçant le remake d'un titre culte de Final Fantasy. Contrairement au 14e opus de la série mentionné plus haut, l'opus n°7 original était un JRPG tout ce qu'il y a plus cliché. Doté d'une quantité de contenu impressionante, d'une direction artistique au poil et de personnages attachants, FFVII a marqué une génération entière. Surfant sur la mode des remakes et grisé par le succès de FFX HD, le studio a joué à quitte ou double.

J'ai pu jouer à une version démo de FFVII. Il s'agissait d'un niveau de début de jeu, le moment où Cloud et Barett arrivent au coeur du réacteur d'un usine shinra pour le faire exploser avec une bombe. Avertissement : Si vous vous attendiez à une réplique à l'identique du jeu de base avec de meilleurs graphique vous allez avoir une mauvaise surprise. Les développeurs ont fait le choix de partir du gameplay de FFXV et de l'améliorer tout en gardant la même histoire et les mêmes personnages que dans le jeu original.

Les puristes ne manqueront pas de hurler à la trahison. Pour moi qui suis un profane de la série, je suis assez satisfait. Pour avoir testé FFXV l'année dernière et FFVII remake cette année, je préfère le gameplay de FFVII. On perd la capacité de se téléporter mais il est possible de contrôler directement ses alliés. Je trouve la pause active relativement fluide. De plus je trouve le système de combos un peu plus intuitif que sur FFXV.

Ce jeu est maintenant sur mes radars. J'avais observé FFXV avec attention mais n'ai jamais sauté le pas. FFVII sera peut-être le premier FF dans lequel je me plongerai sérieusement.

Biomutant

Un jeu dont j'ai découvert l'existence pendant la gamescom. Édité par THQ nordic, il s'agit d'un jeu d'action avec quelques éléments de RPG intégrés dedans. Vous prenez le contrôle d'un genre de raton laveur mutant. La démo jouable disponible présentait le créateur de personnage un peu particulier : la personnalisation des stats du perso est étroitement liée au physique de personnage. En tant que vétéran de GW2 je suis très habitué au contraire (décorrélation de l'apparence et des stats) mais la réalisation est assez bien faite.

Le gameplay proposé par biomutant emprunte pas mal aux codes des films d'art martiaux mais l'expérience s'est révélée très plaisante même avec un gamepad Xbox en main (dont j'ai une sacro-sainte horreur).

Action/Hack n' Slash

Pagan Online

Le studio biélorusse wargaming.net, fort du succès de la série "world of" (tank/warships/warplanes) continue de grossir et a commencé à racheter des studios pour élargir son portfolio de jeux. La GC 2019 était l'occasion de présenter au public deux nouveaux titres dont Pagan Online fait partie.

Le jeux reprend les codes du Hack n' Slash à la Diablo 2/3 mais y ajoute les codes des jeux MOBA actuels ainsi qu'une bonne dose de mythologie slave. Divers héros sont disponibles pour jouer chacun avec son style de jeux spécifique. Vous n'avez pas à vous embarrasser d'arbres de compétences ou de builds trop complexes.

Les missions proposées sont de divers types (défense, escorte, survie...) et sont très courtes ce qui laisse peu le temps de s'ennuyer. De manière générale le jeu à l'air basique mais je l'ai trouvé agréable à prendre en main.

Darksider Genesis

Un hack and slash jouable en duo au gameplay bien plus "classique" avec progression de personnages poussés et de vastes donjons truffés de salles cachées et d'ennemis retors. Le joueur prend le contrôle du cavalier de l'apocalypse "War" qui se joue comme un guerrier et de son frère "Strife" qui peut être comparé à un voleur double pistolets de GW2. La principale nouveauté de ce jeu réside dans la possibilité de jouer entièrement en duo.

La version disponible à la Gamescom souffrait d'un bug dans les contrôles de déplacements ce qui a rendu l'expérience passablement pénible, cependant les 30 min d'essai qui m'ont été accordées m'ont permis de découvrir la franchise darksider qui possède un potentiel pour les amateurs.

DOOM eternal

On termine cette section consacrée aux jeux d'action avec une bonne dose de testostérone proposée par DOOM : Eternal. Il s'agit de la suite du reboot Doom (2016). Le doomslayer doit intervenir sur Terre et sur Mars pour sauver l'humanité d'une invasion démoniaque (encore). Le jeu est édité par Bethesda Bugthesda qui n'a pas failli à sa réputation : votre humble serviteur a réussi à crash sa démo.

Malgré tout il s'agit d'un excellent jeu défouloir avec des armes toutes plus loufoques les unes que les autres, des animations bien travaillées (en particulier les g(l)ory kills au corps à corps pour régénérer ses PV) et des contrôles réactifs. Il y a peu de chance que j'achète ce jeu car mon emploi du temps est déjà bien chargé mais je ne regrette certainement pas d'avoir essayé et garderai un bon souvenir de mon expérience.


Encore un coup de Valérie Damido ?

Stratégie

Humankind

Une découverte faite sur le salon. Humankind est un 4X développé par les français du studio Amplitude basé à Paris XIIe. Similaire à la franchise Civilization, Humankind est un jeu qui permet de recréer l'histoire de l'humanité de la fin de l'âge de pierre à la conquête spatiale. Le concept présenté par Humankind est familier pour les fans de Sid Meier et des titres de Paradox interactive. Votre civilisation se développe en utilisant des ressources majeures comme la nourriture, l'industrie (pour produire des choses) et la science. Vous pouvrez construire des merveilles mondiales comme la cathédrale St-Basile ou Notre-Dame de Paris. Le jeu inclut des fonctionnalités de diplomatie et de combat. Les différences se cachent dans des détails pas forcément évidents à déceler pour le profane mais qui ont toute leur importance. Ces subtiles mécaniques sont héritées des titres antérieurs d'Amplitude comme Endless Space et Endless Legends.

Parmi les nouveautés notables la possibilité de jongler entre les cultures à chaque changement d'êres. Au lieu de choisir une seule civilization (ex. empire romain) et de vous y tenir du début à la fin de la partie vous changez de groupe culturel à chaque nouvelle ère. À la première ère vous aurez le choix entre les hittites, les égyptiens, les babyloniens etc. sur les ères tardives vous aurez à choisir entre les allemands les US et autres. Autre innovation dévoilée très brièvement : le système de combat qui semble être un compromis entre la règle des "une unité par case" (civ 5 et 6) et la possibilité de créer une pile d'unités infinie (civ 4). Enfin le système de victoire est basé sur des points obtenus en fonction des hauts-faits accomplis par votre civilisation au cours de l'histoire au lieu d'être un simple objectif à accomplir.

Ces innovations semblent prometteuses mais je reste prudent sur leur potentiel révolutionnaire. Humankind a toutefois obtenu une place parmi les jeux que je surveille de près.

Age of Empires 2 : Definitive Edition

Sorti en 1999 Age of Empires 2 est un jeu qui a marqué une génération entière et qui conserve encore aujourd'hui une communauté très active dotée d'une scène compétitive. Ce jeu marque également l'histoire en étant le premier qui obtient une version HD de la version HD, la "definitive edition". Pour le coup les développeurs de Forgotten Empires ont vu les choses en grand. Au lieu de s'appuyer sur le code existant et d'améliorer les textures, le studio a décidé de tout reprendre de zéro. Age of Empires 2 : Definitive Edition possède toutes les fonctionnalités des STR modernes qui vont du zoom en jeu à la file de production centralisée et autres. Ajoutez par-dessus quatre nouvelles civilizations exclusives à la version définitive et vous avez un titre très solide pour 2019.

Age of Empires 2 (version 1999) est le premier jeu PC auquel j'ai joué. Mais j'ai eu le temps de me débarasser de mes lunettes de nostalgie rose avec la "première" version HD du jeu sortie en 2013. J'ai aussi eu la chance d'échanger avec un développeur du studio Forgotten Empires. Voici les informations que j'ai pu obtenir :

  • Le studio FE est composé de 51 personnes.
  • Bien qu'il possède un siège aux état-unis, l'essentiel des employés est dispersé dans le monde entier.
  • Le studio a été fondé par une équipe de moddeurs de AoE2 (1999). Le mod développé par l'équipe a été tellement bien reçu que Microsoft a construit le studio avec autour des membres principaux de l'équipe. À l'heure actuelle, 4 des moddeurs originaux sont toujours employés chez FE.
  • Le travail autour de AoE2:DE a commencé juste après la sortie de AoE:DE en 2018. Ce temps de développement réduit a été possible par l'importation des technologies de AoE:DE vers AoE2:DE.
  • Certaines civilisations verront leur style architectural changé par rapport aux version de 1999 et 2013. Les Byzantins sont un bon exemple. Les Vietnamiens en-revanche font toujours débat.
  • La responsabilité du développement de AoE3:DE n'a toujours pas été attribuée par microsoft. Microsoft a créé il y a quelques temps des entités en internes chargées de la gestion des propriétés intellectuelles. Ils en possèdent une pour la série Halo et au moins une autre pour la série Age of Empires.

Après plusieurs essais sur cette version definitive je suis satisfait. Cette version satisfait à mes attentes. Il m'a fallu un temps d'adaptation car les unités ne sont plus simplement des tas de pixels mais tout est rapidement rentré dans l'ordre. Les amateurs du jeu original trouveront tous les éléments pour s'y replonger. Pour ceux qui n'ont pas accroché au jeu original, aucune raison de revenir.

Rédaction : Reegar
Correction : Brume, Deathmortus & Nico Le Ch'ti

LBM news GW2 Le Bus Magique Guildwars 2 Gamescom dawn of war for honor star trek réalité virtuelle

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire