Img 0559b compressed

Gamescom 2018 : ma deuxième fois

Cette année encore et pour la deuxième fois, j’ai eu l’occasion d’aller à Cologne pour la Gamescom qui, en passant, fêtait sa 10ème édition. Malgré un E3 en deçà des précédentes éditions (oui, j’ai écrit E3 ; généralement, ce que l’on voit à l’E3 est présent à la Gamescom), j’avais quand même certaines attentes dont quelques jeux que je voulais tester, pour confirmer ou non mes futurs achats vidéoludiques.

Jour 1

Le premier jour, le 21 Août, qui est réservé aux journalistes et autres invités, et en compagnie de mes amis du LBM, je commence comme l’année dernière : par World of Tank et World of Warship. Pas de changement notable, malgré toutes les mises à jour que pouvaient avoir subi ces jeux. Ensuite, direction le stand Microsoft où je pars tester, malgré moi, PlayerUnknown's Battlegrounds (aussi connu sous le nom de PUBG) version Xbox One X. Le mode testé sur ce stand est une sorte de match à mort en équipe. Tout en étant très bien équipé et, malgré la puissance de la console, je me demandais parfois si le jeu tournait sur PlayStation 2 tellement c’était bien moche par endroits, avec des textures très pixélisées.

Puis, j’ai eu droit à une petite session de Spyro Reignited Trilogy, la trilogie retravaillée prévue pour PlayStation 4 et Xbox One. Très bon jeu, je dois l’avouer, mais je ne pense pas me le procurer car ce n’est pas mon style.

Ma première surprise de ce salon fut Ori and the Will of the Wisps, toujours sur le stand Microsoft. Un très beau jeu en scrolling horizontal, fluide et assez simple à prendre en main.

Après une pause-midi bien méritée, j’attaquai un des plus gros jeux du salon dont j’attendais énormément. Il s’agit tout simplement de Tom Clancy’s The Division 2, un MMORPG en vue à la 3ème personne. Après un premier bon opus, mais pas parfait, les développeurs ont décidé d’arrêter les mises à jour de ce jeu : un peu comme Guild Wars et Guild Wars 2. Reprendre les bases d’un jeu déjà existant, tout en corrigeant les erreurs du passé. En compagnie de 3 autres joueurs, j’ai pu tester le jeu durant une session de 20 minutes, la même session présentée lors de l’E3. Le survivaliste était le personnage que j’ai pris en main avec sa capacité spéciale d’utiliser une arbalète. Si la démo reflète le reste du jeu, il sera mien. Je suis très confiant.

Dernier jeu de ce premier jour, Metro Exodus. Je n’avais jamais touché à un jeu de cette franchise, et ce fut une bonne surprise. Bien que ce soit un FPS, un genre dont je me suis lassé depuis un bout de temps, je reste quand même curieux si ce type de jeu mise sur le côté solo avec une bonne histoire. Le gameplay reste nerveux mais intéressant ; j’y ai découvert pas mal de choses mais je n’ai pas eu assez de temps pour savoir à quoi cela servirait.

Jour 2

Au deuxième jour, on profite de l’heure qui nous est réservée avant l’ouverture au public pour aller tester Life is Strange 2, un jeu narratif à choix multiples. Le scénario est intéressant mais je ne suis pas fan de l’univers. Pour une démo, j’ai trouvé que le jeu manquait de qualité graphique et comportait quelques petits bugs du genre. Pour finir, si je devais choisir un jeu narratif, je prendrais Detroit: Become Human.

Tout de suite après, je reste sur le stand de Square Enix pour aller jouer à Shadow of the Tomb Raider. Trois heures d’attente, ce fut long mais cela en valait la peine. Pendant une session de 20 minutes, j’ai eu l’occasion d’aller explorer une caverne d’origine aztèque. Adorant l’exploration dans ce type de jeu, j’ai eu beau fouiller de fond en comble cette caverne et, bah, croyez-moi, je n’ai pas réussi à la terminer complètement. Quelque chose me dit qu’il faudra débloquer des compétences ou des capacités pour pouvoir atteindre les 100%. J’ai même tellement pris mon temps dans cette grotte, que je n’ai pas eu le privilège de voir la phase combat de cette session. Bref, j’ai retrouvé les sensations des 2 premiers Tomb Raider reboostés et ce jeu sera mien.

Et pour terminer cette journée, je pars tester la dernière extension de World of Warcraft nommée Battle for Azeroth. Avec Anthony du LBM et Joey de GW2Shop, on testa une instance en 3 contre 3. Ce fut une sorte de bataille de ressources dont le but était d'en récolter le plus possible et d’atteindre le score limite avant l’adversaire; soit en récoltant, soit en tuant des monstres ou l’ennemi. Petite subtilité : les adversaires sont dirigés par une IA qui, je dois l’avouer, m’a bluffé : nous pensions jouer contre 3 joueurs rééls. Une des développeurs du jeu, présente sur le stand, nous disait même que plus on montait en niveau dans ce mode de jeu, plus l’IA des bots adverses était redoutable.

Jour 3

Le troisième jour démarra très fort avec la possibilité de mettre la main sur Spiderman sur PlayStation 4 ; un autre jeu dont j’attends beaucoup. Etant un grand fan de l’écurie Marvel et plus particulièrement de Spiderman, cela fait très longtemps que j’attends un jeu sur cette franchise. Manette en main, on a droit à une session de 20 minutes. On ne me donne pas d’objectif principal même si le but de cette démo est d’aller affronter Shocker, l’un des nombreux ennemis de Spiderman. Pour ne pas me gâcher les surprises, puisque cette session a confirmé mon achat, j’ai tout simplement décidé d’explorer New York. Il y a un tas de choses à faire, pleins de collectibles à trouver et ramasser, quelques événements qui apparaissent ci et là sur la carte. Le système de combat est clairement celui des Batman Arkham avec quelques subtilités supplémentaires. Si vous aimez ce style de jeu, couplé à l’univers Spiderman, foncez ! Ce jeu est fait pour vous… et pour moi.

Je profite encore un peu avant l’arrivée du public pour me faire deux sessions de jeu de combat. En l’occurrence Jump Force et Soul Calibur VI. Pour le premier, il s’agit ni plus ni moins d’un jeu de combat regroupant les héros et méchants qu’on peut retrouver dans nos shônens favoris. La démo nous proposait, entre autres, Son Gokû, Luffy, Naruto, Ichigo Kurosaki et Gon Freecss ainsi que leurs ennemis respectifs en combat 3 contre 3 avec une jouabilité à la Dragon Ball Xenoverse. Et pour Soul Calibur VI, ça reste du Soul Calibur classique mais je voulais tester le personnage de Geralt de Riv de la licence des The Witcher.

Dernier jeu de la journée avant de me rendre au Community Meet & Greet d’ArenaNet, je teste un jeu d’horreur narratif du nom de The Dark Pictures Anthology. La démo se passait dans un ancien bateau japonais de la seconde guerre mondiale, où un groupe de personne qui l’explorait s’y faisait enfermer. Pour quelles raisons ? La démo ne me l’expliquait pas. Néanmoins, l’histoire nous racontait que le bateau était soi-disant hanté par des esprits. Si vous aimez ce genre de jeu avec un scénario horrifique, il est fait pour vous.

Le soir, direction le Community Meet & Greet d’ArenaNet où on retrouve beaucoup de gens surtout ceux de la communauté allemande (vous me direz : « Normal, on est en Allemagne »). On a eu droit à un cadeau de la part d’ArenaNet : un joli verre estampillé du logo de Guild Wars 2 Path of Fire. Après une bonne bouffe, de longues discutions intéressantes avec certains développeurs et une tombola perdue pour ma part (je félicite encore la gagnante de notre table, elle se reconnaitra, si elle lit cet article (excuse-moi, j’ai oublié ton prénom >< )), direction dodo avant d’entamer la dernière journée.

Jour 4

Mon quatrième et dernier jour démarre par le test, avant l’arrivée du public, de Rage 2 de Bethesda. C’est un FPS totalement barré, très nerveux, très bourrin, très fun. Cependant, je ne pense pas me le procurer malgré que ce soit clairement un FPS solo. Je n'ai pas été convaincu même si la session qu’on m'a proposée ne montrait rien du jeu et qu’il y avait sûrement plus.

Après ce jeu totalement fou, je pars sur quelque chose de plus calme ; en l’occurrence, One Piece: World Seeker. Je fut un peu sceptique sur celui-là. Le test proposé ne reflétait pas ce que j’en avais vu. Je n’ai pas retrouvé le côté infiltration mais la démo nous offrait plus un côté action où il fallait attaquer une base marine et, à la fin, on affrontait Akainu. Ceci dit, le jeu m’intéresse beaucoup.

Dernier jeu du salon pour ma part, ce fut LEGO DC Super-Vilains. Cela va vous paraître bizarre mais je suis un fan des jeux Lego. Pas tous, uniquement ceux dont les licences m’intéressent, notamment Marvel et DC. En testant le jeu qui ne me tentait pas des masses, bah, pour être franc, il est maintenant dans ma liste d’achat. On retrouve tout ce qui fait les jeux Lego: l’humour, le gameplay, les mécaniques. De plus, le scénario se concentre sur les vilains de l’univers DC, ce qui change, je dois l’avouer.

Une deuxième Gamescom, des loots et un chat

Pour conclure

Pour conclure, cette édition de la Gamescom était une très bonne édition mais je dois admettre qu’il y avait moins de hype par rapport à l’année précédente. Ce n’est que mon avis personnel. Beaucoup de bonnes choses, beaucoup de jeux à acheter, beaucoup de rigolades avec les personnes qui m’ont accompagné. Et pour finir, le dernier mot : Apéro !

Rédaction et crédit vidéo : Nico Le Ch’ti

Correction: Caly / Brume

LBM news fansite GW2 Le Bus Magique Gamescom jeu convention Nico Le Ch'ti 2018

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.