Ff15 compressed

Une matinée sous le signe de Square Enix

Malgré qu'elle ne joue plus à la console et que sa vie est désormais dédiée à l'ordinateur et à Guild Wars 2, Myalesca se souvient encore très bien de ces heures interminables passées devant la télévision, dans cette petite mansarde, à jouer aux jeux vidéo... de Final Fantasy VI, en passant par Kingdom Heart, Star Ocean, Valkyrie Profile, Chrono Cross, Legend of Mana, etc...

Il était bien évident qu'elle allait camper (avec le pauvre Waldolf) la matinée du jeudi de la Gamescom sur le stand de Square Enix!

C'est parti avec Dragon Quest - Builders

Dqbuilders compressed

Adorable, enfantin et mignon, Dragon Quest - Builders s'apparente à Minecraft. Un mélange de RPG et jeu de constructions, ce chapitre de la célèbre saga est emmené sur un autre terrain de jeu.

Synopsis

Le héros, que vous incarnez, a été envoyé par les dieux pour aider à reconstruire Alefgard. Alefgard est un monde qui a subi les foudres d'un sinistre démon, Dragonlord et a été réduit à l'état de ruines. Votre rôle sera de reconstruire le monde et de redonner courage au peuple d'Alefgard afin de se dresser ensemble contre Dragonlord.

L'élément qui donne son charme au jeu, mais également le sens au scénario c'est que dans l'histoire, votre personnage envoyé par les dieux sera le seul dans le monde d'Alefgard à posséder le pouvoir de reconstruction et d'insuffler ainsi à nouveau l'espoir au peuple en reconstruisant des bâtiments.

La création du personnage, selon la démo, est courte et simpliste. Pas trop de grands détails. Est-ce voulu ou manque-t-il du contenu par rapport à la sortie définitive du jeu ? Le tutoriel est très agréable, même s'il semble pourvu de quelques lacunes. En se réveillant, votre personnage découvre les différentes actions qu'il peut faire par le biais d'un monologue d'une voix inconnue. Courir, sauter, ouvrir son inventaire, construire, etc..

En parlant d'inventaire, une fois le système compris, l'interface du jeu est claire, moderne et assez précise. Vous y retrouvez également une liste de vos recettes acquises.

L'environnement est assez simple, des blocs à perte de vue et des arbres, des petits collines et des ruines. Mais, détrompez-vous, le jeu cache de multiples ressources et des endroits cachés si vous prenez la peine d'explorer le monde. D'ailleurs, il est conseillé d'explorer un maximum Alefgard si vous voulez trouvez un maximum de ressources.

L'interface du personnage est simple. Il n'existe pas de niveau, uniquement une barre de vie qui est améliorable et une barre de faim. Votre personnage devra être nourri s'il ne veut pas mourir de faim. Bien heureusement, la nourriture est facile à trouver et la barre se vide lentement. Concernant l'équipement, votre héros peut porter jusqu'à 5 armes différentes et les interchanger selon la situation et il peut s'équiper d'une tunique, d'un bouclier et de deux accessoires.

Un cycle  jour / nuit rythme le jeu et la liberté de construction permet d'avoir des envies de bâtir une maison au milieu de nul part. Évidemment, cela ne comptera pas pour la progression du scénario. Il faudra donc compléter les objectifs donnés par les villageois pour lui rendre espoir et progresser. Plus la construction est complexe (càd en hauteur) plus elle apportera de points.

Un point négatif, c'est la vision de la carte du monde qui nous lie au personnage. Elle reste centrée sur l'endroit dans lequel nous nous trouvons et empêche de visiter un endroit sur la carte. Il faudra donc se remémorer assez souvent dans quelle direction vous désirez partir.

Avis de Mya

Je n'ai jamais été une grande fan de cette série spécialement, cela remonte à bien longtemps. Mon avis, que ce soit les antécédants de DQ ou Builders en lui-même, c'est qu'il manque de vigueur et qu'il peut donc rapidement ennuyer ceux qui ne sont pas fans de la saga. Et de toute évidence, que ce soit le titre ou le gameplay, Minecraft reviendra dans tous les esprits. Personnellement, ayant joué à Dark Cloud et à son successeur Dark Chronicle sur PS2, le background de DQ - Builders m'y fait énormement penser.

Kingdom Hearts II.8 - Final Chapter Prologue

0 2 kh2 8 1 compressed

Pour résumer Kingdom Hearts II.8, c'est en réalité une compilation de plusieurs jeux de la série pour la PS4 (KH 3D : Dream Drop Distance, KH : Unchained X, KH : 0.2 - A fragmentary passage et KH : Birth by Sleep 0.2). Dans ce chapitre du jeu, qui se déroule chronologiquement après KH Birth by Sleep 0.2, vous pourrez exclusivement jouer avec Aqua en traversant le Domaine des ténèbres. Mais, ceci n'est qu'une partie qui vous attend dans KH II.8.

Synopsis

Le monde de Kingdom Hearts est complexe et il faut savoir que pour en arriver là, l'héroïne du jeu, Aqua, essaye de s'échapper du Monde des ténèbres dans lequel elle est prise au piège. A la fin du chapitre KH : Birth by Sleep, Aqua se sacrifie pour sauver ses amis et permet de sauver Terra de la possession de Xehanort. Elle s'emprisonna ainsi elle-même dans le Domaine des ténèbres. C'est à ce moment là que continue l'histoire de la saga pour arriver à KH 3.

Et il est évident que ce jeu signifie une chose : suivre les aventures d'Aqua luttant contre les ténèbres est essentiel pour comprendre et/ou entrer dans le scénario de KH 3 !

Il vous prépare également à KH3, qui n'a pas encore de date de sortie et restera toujours linéaire sur le thème de Disney, même si ce dernier contenu est un peu moins présent dans ce chapitre. Dans la démo que nous avons pu jouer, Aqua s'aventure dans le royaume de Cendrillon, à la recherche de pièces d'engrenages pour réparer l'horloge du clocher. Évidemment, il y a d'autres mondes à visiter dont nous ne connaissons pas encore le thème.

D'ailleurs, annoncé pour être également utilisé pour KH3, KH II.8 utilise déja Unreal Engine qui permet d'acquérir un niveau de détails élevés et d'autres effets spéciaux spectaculaires. Un vrai délice pour les yeux !

Avis de Mya

Un gameplay amusant et beau, en incarnant Aqua vous sauterez et flotterez dans les airs, tel un oiseau. Rien qu'à lui seul, le personnage d'Aqua donne envie au joueur d'avancer dans l'aventure pour aider l'héroïne à atteindre son but. Le jeu permet, avec fluidité et grâce, d'utiliser le décor pour des combats dynamiques. Même si vous ne suivez pas le lore, le jeu sera capable de vous faire tourner en rond pour profiter d'un design époustoufflant.

Final Fantasy XIV - Online

Ffxiv 22082016 184405 compressed

FF XIV Online est un MMORPG dont l'histoire héroïque-fantastique se déroule dans la région d'Eorzéa. Le joueur créant son personnage, a le choix entre 5 races. Basé sur un sytsème d'arsenal càd que chaque classe (il y en a 4 : Disciples de la Guerre, de la Magie, de la Terre et de la Main) a son propre type d'arme. L'avantage dans FF XIV c'est qu'il suffit de changer d'arme pour que votre personnage change de classe. Conclusions, un personnage peut donc développer toutes les classes disponibles en jeu.

Malheureusement, le jeu est sorti bien trop vite. Classifié comme baclé et possédant une programmation désastreuse, le jeu a dû encaisser beaucoup de critiques négatives. Heureusement que son extension a sauvé la mise, faisant de FF XIV un MMO encore peuplé.

Il reste quand même un jeu vidéo très beau côté désign et très agréable à visualiser. En partant de la création du personnage jusqu'aux détails des réactions des personnages lors de dialogue. Le jeu de la caméra appuie sur les sentiments de votre personnage en jeu et donne une touche de sensibilité en plus.

Synopsis

L'univers de FF XVI se déroule alors que, unie dans une même croyance religieuse, les cités-États d'Eorzéa sont souvent en conflit politique. Ce conflit politique attire la menace d'un empire lointain qui compte bien profiter des querelles entre les cités-États. Cet empire, l'empire de Garlemald, décide de lancer une grande offensive pour soumettre le monde à ses pieds et déploya le plan météore qui consistait à faire s'écraser une lune sur le champs de bataille, éradiquant ainsi tous les opposants. Malheureusement, cette lune était aussi une prison dans laquelle était enfermé le dragon Bahamut qui profita de l'occasion pour s'échapper. Afin de sauver le monde, le sage Louisoix se sacrifia pour emprisonner le dragon.

Cet à partir de ce moment qu'est sortit FF XIV, A Realm Reborn. L'univers se déroule cinq années après l'apparition du Dragon Bahamut.

Cette année à la Gamescom, nous avons pu nous mesurer à trois boss de raid, Thordan, Nidhogg ou Sephiroth. Par groupe de 8, formé de deux tanks, deux soigneurs et quatre DPS, nous avons été plongés dans le coeur de l'action, les combats des différents groupes s'enchaînaient sur le grand écran. Doté d'une fiche technique d'une classe attitrée, chaque groupe a le droit à une session d'entrainement avant de se lancer dans le combat. Un combat qui, d'un point de vue stratégique, n'est pas difficile.

Avis de Mya

Malgré la beauté du jeu et le lore tout à fait en harmonie avec la saga de Final Fantasy, ce jeu n'est pas du tout adapté pour le PC car la prise en main reste difficile. Pour ma part, les FF doivent rester un jeu que l'on déguste (seul ^^) de A à Z devant son écran géant, bercé par les musiques originales de Nobuo Uematsu.

Avis de Reegar

J'avais déjà essayé FFXIV:AAR l'année dernière à la Gamescom. Depuis lors, le gameplay du jeu n'a pas changé d'un pouce. C'est une vieille version de World of Warcraft avec la direction artistique d'un Final Fantasy. On reste sur un gameplay très lent : lancer une compétence force toutes vos autres compétences à se recharger pendant une seconde minimum. Dans la même veine, pas de lancer de sorts en mouvement et peu de défenses actives. Pour mon combat contre Thordan, j'ai hérité d'un mage noir dont la rotation de DPS était tellement simple que je pouvais l'exécuter sans aucun problème avec une main dans le pantalon. C'est d'autant plus dommage quand on sait que la rotation principale fait intervenir 6 sorts au total alors que mon personnage possède des montagnes de compétences.

Bref FF:XIV n'est pas un mauvais jeu. Il est facile à prendre en main et les combats sont très lisibles, la direction artistique japonaise fait honneur à la série. Mais une chose est certaine : je m'ennuie. Bon je retourne sur GW2, il paraît qu'un Paressor a besoin d'être tué.

Avis de Waldolf

Perdant l'année passée dans les habits d'un moine, cette année je ne réïtère pas l’erreur de choisir une classe trop difficile à prendre en main pour une première fois sur ce jeu. Me voilà donc sous les traits d'un archer ! Quelques compétences basiques à assimiler et me voilà spammant mes sorts au fur et à mesure qu'ils clignotent ou se grisent. Après quelques minutes de combat je comprends qu'il ne me faudra pas faire plus pour être utile à mon groupe et m'engage à prendre en main la stratégie globale du combat : me déplacer lorsqu'il le faut pour soit atteindre un emplacement stratégique utile ou soit éviter une attaque dévastatrice. Certaines techniques m'amusent et par exemple j'aimerais bien voir un boss dans GW2 contre lequel il serait demandé de ne pas le regarder à un moment du combat.

Quoi qu'il en soit ce n'est pas un jeu pour moi, trop de compétences avec la même conclusion que mon collègue du dessus.

Final Fantasy XV

Ff15 compressed

La première chose que nous découvrons en jouant à FF XV c'est qu'il n'a aucun lien avec ses prédécesseurs. Un récit original qui entretient une histoire orientée vers le réalisme. Il s'agit d'un jeu de type Open-World impliquant des combats dynamiques, ressemblant à Kingdom Hearts ou FF Type-0. Le jeu a mis approximativement 10 ans à éclore. Sous les rênes d'Hajime Tabata, le concept fut retravaillé et approfondi. En parallèle, l'univers de FF XV s'élargit avec une série de 5 épisodes Brotherhood : Final Fantasy et un film d'animation Kingslave : Final Fantasy XV, un jeu pour PS4/ Xbox One A King's Tale : Final Fantasy XV et pour Windows, iOS et Android Justice Monster Five.

Basé sur la mythologie de Fabula Nova Crystallis - FF, l'histoire fait usage du concept du monde visible et invisible (le surnaturel). Opposé à FF XIII (et ayant dû s'appeler FF Versus XIII dans un premier temps), FF XV est un monde plongé dans l'obscurité. Cette idée du jeu de lumière s'étend au delà du jour et de la nuit, il montre que FF XIII est plutôt un monde de fantaisie alors que FF XV est plutôt un mode réaliste et sévère.

Synopsis

FF XV décrit une nation à la civilisation moderne et son histoire se déroule dans le monde d'Eos. Excepté le royaume de Lucis, le reste du monde (Tenebrae, Solheim et Accordo) est dirigé par l'empire de Nilfheim. A l'époque, chaque royaume possédait un cristal magique qui se perdirent lors des guerres, excepté pour celui du royaume de Lucis. C'est ainsi que le royaume se bâtit autour de la magie, opposé à Nilfheim qui se basait sur la technologie et la machine. Alors que le monde est touché par la "Plague of Stars" (peste des étoiles ?) menace de plonger tout dans les ténèbres, c'est afin de libérer le royaume de l'emprise de Nilfheim, que le roi accepte de laisser Noctis Lucis Caelium, fils et prince héritier, s'en aller du palais pour sauver le royaume en épousant Lunafreya Nox Fleuret, princesse d'Altissia. Accompagné par ses trois amis, Ignis, Gladiolus et Promto, votre aventure commence par... une panne de voiture.

Et oui, évidemment, le côté sombre signifie également que la malchance et la réalité peuvent frapper à tout moment. Même la meilleure et la plus coûteuse des Bentleys peut tomber en panne ! Et un proverbe allemand dit: "Qui aime sa voiture... pousse sa voiture !".

FF XV offre un gameplay libre et dynamique. Les dialogues sont pourvus d'une multitude d'option de réponse et les choix influencent comment le héros sera perçu par son environnement. La carte du monde est vaste et permet au joueur de se déplacer librement sous réserve que le joueur ait débloqué le lieu en progressant dans le scénario. Outre le fait que vous vous déplaciez énormément à pieds, d'autres moyens de locomotions ont été révélés. Il y a notamment la voiture que vous découvrez en début du jeu, le chocobo classique et une voiture volante. Même lors des combats, nous pourrons voir l'utilisation de véhicules.

En parlant également de déplacements, les détails sont flagrants et bien travaillés. Piquer un sprint sous réserve d'avoir assez d'endurance, sauter par dessus des obstacles, éviter de bousculer des pnjs, ... Pour le dernier point, il suffit de tester par vous-même. Marchez vers un de vos alliés, vous verrez que Noctis baissera l'épaule pour ne pas bousculer le personnage .

Le jeu est très lourd et cela se ressent dans le chargement des cartes du monde mais ces cartes sont vastes et exemptes de temps de chargements entre les événements. Tout le contenu est chargé à l'avance et permet un déroulement plus fluide dans votre gameplay. En revanche le temps de chargement de la carte lui du coup est très long.

Les combats ne sont plus de type tour par tour, mais dynamiques et en continus. Le seul personnage jouable, est Noctis et sa spécialité est le warp : la téléportation. Les combats exploiteront la dimension verticale autant qu'horizontale. Même si lors de vos combats, vous êtes accompagnés par des alliés, vous pouvez uniquement activer les spécialisations de vos alliés et choisir l'orientation de leurs aptitudes.

Le système des alliés est intéressant étant donné qu'ils sont gérés par l'IA du jeu. Alors que vous êtes obligés d'utiliser le menu pour activer leurs spécialisations (chacun à son propre point fort et point faible), le reste de leur action est calculé par l'IA. Ce système est très avantageux car lorsque vous vous retrouvez en position de faiblesse, vos alliés seront là pour vous aider, sans avoir besoin de les commander (par exemple, l'utilisation d'une potion de soin). Un seul bémol : lorsque vous commandez vos alliés à utiliser leurs compétences spéciales, vous êtes obligés de visualiser l'action avant de reprendre le contrôle de Noctis. Ces spécialités procurent un gameplay varié.

Le second point faible est le didacticiel : il est imprécis sur certains points comme par exemple, il n'explique pas comment nous pouvons convenablement réussir une attaque aérienne avec le warp. Et, il est limité dans le temps càd que si vous échouez, vous ne gagnez pas de bonus ce qui est assez décevant. Cela montre bien que le jeu reflète au minimum un niveau de difficulté adressé à un public plus expérimenté.

Il existe dans le jeu aussi un système de camping. C'est l'option de sauvegarde du jeu. Non seulement en montant votre campement vous pourrez sauvegarder votre partie, mais vous pourrez également vous y entraîner avec l'un de vos alliés et vous renforcer en cuisinant des objets que vous avez récoltés le long de votre aventure. Cette phase du jeu est enjolivée par des cinématiques intégrées amusantes et réalistes. Si votre personnage a cuisiné un hamburger par exemple, alors vous verrez ce hamburger dans la cinématique. Il fait également office de point de contrôle.

Avis de Mya

Je ne touche plus du tout à la console mais j'ai adoré joué au jeu. Le dynamisme, l'histoire, l'humour, etc... Le jeu m'a plu dans l'ensemble et je le recommande vivement.

Avis de Reegar

Après quelques minutes passées à piloter Noctis, j'ai rapidement retrouvé de vieilles sensations qui m'étaient familières. Le genre de sensations qu'on trouve dans The Witcher 2/3 ou bien Mass Effect en jouant un porte-étendard. Le gameplay de FF:XV n'a rien à voir avec ses prédécesseurs. Là où FF:XIII tentait la synthèse du JRPG et du RPG action à l'occidentale et finissait par se prendre les pieds dans le tapis, FF:XV franchit complètement le pas et semble conçu pour le marché occidental. Le gameplay est très dynamique et orienté action. Esquives, contournements et fluidité du déplacement sont au centre du gameplay. Noctis donne son plein potentiel en usant et abusant de ses capacités de téléportation. La possibilité de se coordonner avec ses équipiers est intéressante quoique encore brouillonne. Deux bémols sont à noter pour ce jeu toutefois très prometteur : des cinématiques qu'il n'est pas possible de passer (pénible si on veut refaire une partie) ainsi que des temps de chargement très longs.

Autres titres

Woff chibi battle compressed

World of Final Fantasy

Prévu pour octobre 2016, World of Final Fantasy est un jeu de rôles reprenant une grande partie des personnages de la saga et s'adresse à un jeune public. Tout le long de votre aventure, le joueur rencontre non seulement les différents personnages de la saga (Squall, Cloud, Terra, etc...) mais également toutes les créatures (Chocobo, Ifrit, etc... ). Même des personnages des spin-off tels que FF Tactics et FF Crystal Chronicles se retrouvent dans le monde de World of Final Fantasy.

Une des caractéristiques du jeu est que tous les personnages rencontrés en jeu sont dans un style SD (super deformed) aussi apellé Chibi (petit, adorable et mignon). A l'exception de Lann et Reynn, qui peuvent, à volonté reprendre leur taille originale.

Synopsis

Dans World of Final Fantasy, vous incarnez les jumeaux Lann et Reyne, atteint d'amnésie, qui naviguent à travers le monde de Grimoire. Un monde peuplé de personnages de toutes les sagas de Final Fantasy confondus. Possédant un pouvoir inconnu au creux de leurs mains, ils forment des alliances et sont accompagnés d'un nouveau compagnon, Tama dans le but de retrouver la mémoire.

A première vue on dirait un simple jeu de chasse aux monstres. Il vous faudra vous battre et capturer des ennemis pour augmenter vos rangs et vos alliés. World of Final Fantasy reste un jeu avec un système de temps de combat actif, le type classique du tour par tour que les anciens jeu de la saga de Final Fantasy connaissent que trop bien.

Le gameplay tend à garder l'âme d'un jeu de rôles dans ce nouveau chapitre de Square Enix. Les joueurs ont la possibilité de commander les combats et d'ainsi se sentir au sein d'un système de combats typiquement Final Fantasy-esque. Dans les combats de World of Fantasy, nous découvrons également un concept très amusant qui consiste à entasser les créatures capturées pour former une tour (càd vous épaulez sur votre personnage jusqu'à trois créatures) et selon la combinaison épaulée, elle déterminera le type et la puissance de l'attaque. Stackez trois créatures de type feu et vous aurez la possibilité d'utiliser une attaque de type feu spéciale.

Le monde de World of Final Fantasy peut être divisé en deux. Le monde principal - là où les héros ont leurs tailles normales et le monde des chibis. La taille interfère dans le système du jeu, elle affecte les statistiques et les maîtrises des personnages. Par exemple, il y aura des évènements que seule une certaine taille pourra faire, ainsi vous serez donc obligés de changer de taille.

Avis de Mya

Ce jeu n'est pas que pour les enfants, même si graphiquement il a été créé pour un public plus jeune. Collectionner les créatures et rencontrer des alliés est amusant et peut vous prendre plusieurs heures de jeu. Le charme de tous ces petits personnages super déformés apaise heureusement certains combats qui peuvent devenir assez lourds au tour par tour. De plus, une fois que le dit Mirage est devenu votre allié, vous pouvez les renommer!

Nier compressed

Nier: Automata

Malheureusement, Nier : Automata n'est prévu qu'en 2017 sur PS4 et sur Pc, mais le trailer affiché à la Gamescom est prometteur et met l'eau à la bouche des fans de la série Drakengard. Nier : Automata se déroule dans l'univers de Nier, qui est un spin-off de la série Drakengard.

Synopsis

Le jeu se déroule dans un univers post-apocalyptique de Nier. Au cœur d'une guerre entre les machines créées par les envahisseurs d'un autre monde et les restes de l'humanité, l'histoire suit les batailles de l'androïde de combat 2B, son compagnon 9S, et le prototype obsolète A2.

Le jeu est en production depuis 2014 et les développeurs travaillent dur pour améliorer le gameplay du jeu, sans pour autant déformer l'esprit de la version originale. Nier ayant été critiqué d'être assez incohérent sur les multiples gameplays présents dans le  jeu. Pourtant, les développeurs veulent garder cette idée dans ce nouveau chapitre...

Le gameplay se base sur l'action et les joueurs auront la possibilité de contrôler plusieurs personnages et, plus vous avancerez dans le scénario, plus vous débloquerez de nouveaux personnages jouables. Basé sur des combats au corps à corps, rare est l'intervention d'armes à distance lors des combats. Et, concept à ne pas manquer dans ce chapitre également, est l'implantation des histoires des armes qui revient dans toute la saga.

Côté musique, nous resterons dans le thème grâce au compositeur Keiichi Okabe et son groupe Monaca. Nouveauté cette fois-ci, c'est que le concept d'une seule musique de fond se répétant à l'infini sur une carte a été banni et, Okabe a donc composé plusieurs morceaux qui se chevaucheront selon les situations en jeu (une composition calme pour des moments relaxant, une composition plus captive pour des instants de combat). 

Avis de Mya

Ayant trouvé le gameplay de Nier assez lourd, j'ai peur que Nier: Automata ne retombe dans la même problèmatique du multi-gameplay inséré dans le jeu. Alors que le dynamisme et le design son prometteur, il reste à savoir comment sera le contenu jouable. Ceci dit, le trailer à la Gamescom m'a mit l'eau à la bouche !

Deusex compressed

Deus Ex : Mankind Divided

Deus Ex : Mankind Divided est un jeu de rôles et un FPS d’infiltration au style cyberpunk et il est la suite de Deus Ex : Human Revolution. Il est prévu pour août 2016 sur Windows, Xbox One et PS4.

Synopsis

Le scénario se déroule en 2029, deux ans après le jeu Deus Ex : Human Revolution, Adam Jensen est devenu un agent infiltré expérimenté de la Task Force 29 (sous groupe d’Interpol) dans un monde qui méprise ses semblables, à la chasse de terroristes récemment apparus qui sembleraient être contrôlés par un mystérieux groupe nommé Illuminati.

Le gameplay reste fidèle aux épisodes précédents et combine le FPS, le jeu de rôles et l’infiltration en un seul jeu.  Grâce à cela, le joueur peut accomplir de différentes manières les missions proposées. Le joueur devra faire différents choix et ainsi réaliser un objectif pouvant finalement mener à divers conclusions.

Vous découvrirez qu’il est possible d’accomplir le but d’une mission de plusieurs manières différentes (ne pas tuer un seul adversaire par exemple).

Peu importe votre aventure dans l’épisode précédent, votre sauvegarde ne sera pas prise en compte dans Mankind Divided pour la simple raison de laisser au joueur qu’une vague idée de l’intrigue qui l’attend.

Malheureusement, Deux Ex : Mankind Divided affiche quelques côtés sombres qui pourraient déplaire à la communauté. Manquant cruellement de dictatitiel  précis dans la démo que nous avons pu jouer à la Gamescom, nous remarquons également que l’aspect technique du jeu, l’IA n’est pas très futée lors des infiltrations ce qui rend certaines missions bien trop faciles et des détails importants sont manquants quant aux graphismes du jeu.

Avis de Mya

Je n’ai pas eu de chance, j'ai dû tester le jeu sur console et pour une novice, le FPS n’est pas évident à prendre en main. Une difficulté qui ne donne pas envie à un nouveau joueur dans le domaine d’apprécier le jeu. Autrement, très imprécis, il n’est pas facile de comprendre certaines actions demandées. Ceci dit, une fois le jeu pris en main, il est facile d’avancer et de terminer la mission sans trop de problème. L’environnement semble bâclé et simple, limitant l’impression d’être dans un jeu vidéo tout simplement… Autrement, le scénario semble intéressant pour le peu que j’ai pu tester.

Avis de Waldolf

Dans ce type de salon il y a deux choses qui rentrent en compte, le jeu et sa présentation. Si ici le temps de test offert pour tester le jeu ne m'a pas semblé assez long pour m'en faire une bonne impression (je n'ai rencontré aucun ennemi pendant le test) c'est surtout sa présentation qui m'a déçu. Le personnel d'animation du stand est absent du début à la fin et semble passer son temps à discuter entre eux. Mais le jeu est sûrement fort intéressant, je n'ai juste pas eu l'occasion de m'en rendre compte.

Crédits images: Square Enix/ Disney
Correction : Oppe / Crinière

Le Bus Magique Guildwars 2 fansite Square Enix

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire